Historique

Historique depuis 1954…

La Fédération des Sociétés Musicales de la Haute-Garonne, déclarée à la Préfecture de Toulouse le 18 mars 1954 sous le numéro 4625, a été créée par M. VERDIER, notaire à Rieux Volvestre, qui en assura la présidence jusqu’en 1979. Il semble que cette Fédération soit l’héritière d’une très ancienne Union des Sociétés Musicales de la Haute-Garonne, fondée en 1904, mais qui n’a sans doute pas survécu à deux guerres. En 1954 le siège officiel de la Fédération est au Conservatoire National de Région de Toulouse. Le directeur du Conservatoire reste aujourd’hui de droit président d’honneur, ce qui démontre le lien essentiel entre la pratique musicale amateur et la formation de musiciens de haut niveau.

Les buts de la fédération sont :

– de favoriser la pratique amateur de toutes les formes de musique
– de grouper les sociétés du département pratiquant ces activités pour les représenter auprès des pouvoirs publics (Conseil Général, Conseil Régional, Mairie, etc…) et de la C.M.F.
– de participer à l’éducation musicale de la jeunesse et de la population en favorisant la musique d’ensemble.

Les objectifs n’ont guère changé en 2016, bien que le nombre des adhérents ait considérablement augmenté. Sur les 282 sociétés adhérentes en 2006 en Midi-Pyrénées, la Haute-Garonne arrive en tête des départements avec 65 sociétés (31 sociétés en 1983), regroupant 6424 musiciens et 1087 élèves.

Ce qui est intéressant aussi, c’est l’extrême variété de ces formations musicales. Les plus nombreuses sont évidemment les harmonies et les batteries-fanfares, mais on compte aussi plusieurs bandas, des big bands, deux orchestres symphoniques, un ensemble de mandolines et guitares, un orchestre d’accordéons et bien sûr de nombreuses chorales. Ce qui représente une non moins grande variété d’instruments.

A partir de 1976, grâce à un contrat du Groupement Régional des Fédérations Musicales (GRFM) avec le Conseil Régional, la Fédération a pu commander des instruments onéreux pour aider les sociétés musicales. Il est bien évident que tous les musiciens ne peuvent s’offrir leurs instruments souvent très chers. Mais depuis 2012, le Conseil Régional a arrêté de subventionner ces achats d’instruments. Donc la Fédération prête actuellement plus de 250 instruments dans les sociétés fédérées de toute la Haute-Garonne et continuera d’en prêter tant qu’elle le pourra pour permettre aux musiciens de s’initier aux instruments de leur choix.

Mais le rôle de la Fédération ne se limite pas au prêt d’instruments. Elle offre à n’importe quel musicien isolé de trouver un groupe à proximité de chez lui et de faire de la musique d’ensemble. A une époque où l’on a tendance à se laisser séduire par l’animation télévisuelle, on ne dira jamais assez le bonheur que procure la musique pratiquée en groupes : participer même avec un modeste niveau à une grande oeuvre, ouvrir ses oreilles et son coeur à d’autres musiques, rencontrer d’autres musiciens et s’en faire des amis. Combien d’entre nous auraient abandonné la musique s’ils ne faisaient pas partie d’un groupe ? Encore faut-il que dès leur jeune âge, on initie les enfants à ce partage, qu’on les fasse jouer ensemble et rejoindre très vite leurs ainés dans les formations musicales.

C’est à quoi s’emploie la Fédération avec ses stages/concerts harmonies juniors ou cadets, qu’elle organise chaque année depuis au moins 1981 (stage de Gourdan Polignan). Ces stages rassemblent aujourd’hui une cinquantaine de musiciens dans une ambiance très chaleureuse. Ils sont depuis une dizaine d’année organisés dans l’Ariège à Seix.

Si la Fédération fait preuve d’un tel dynamisme, c’est grâce aux différents présidents qui se sont succédé.

Eugène BOYER succède à M. VERDIER en 1979. Ce presque octogénaire, qui garde bon pied bon œil, a dû abandonner assez vite cette fonction, car il en exerçait beaucoup d’autres, en particulier au Conseil Général. M. LEYMONERIE lui succède le 24 janvier 1982 et cédera la place à son vice-président M. BERNES en 1986. M. LANSADE lui succédera en janvier 1994. M. ANDRAL prendra la suite de la présidence en 2007, jusqu’en 2012, date à laquelle notre actuel président M. MESSONNIER prend ses fonctions.

Il faudrait pouvoir citer tous les membres des bureaux qui ont travaillé avec eux, mais est intéressant de noter que les noms des présidents apparaissent très tôt dans la liste des actifs.

C’est sans doute pour cela que la Fédération des Sociétés Musicales de la Haute-Garonne continue à jouer un rôle essentiel dans la vie musicale de notre département.

Archives : Le plus ancien PV d’Assemblée Générale retrouvé Assemblée Génrale 1925.pdf